Des marches... et des marches en 1993

Weelde : Salut les pieds tendres !

Marcel joue au radio-reporter pour nous raconter la balade qu'a pilotée Jo.
Vous écoutez Radio R. S. en reportage à Weelde et Poppel, temps couvert mais doux. Le ru qui nous accompagne s'appelle Aa. La balade du matin, traverse prairies, bois et champs. Rendez-vous chez Mitze à Poppel, un café. On retrouve l'Aa ainsi que la pluie .Des bois de résineux sont entrecoupés de prairies en friche. Aidés par le vent et la pluie, nous allongeons le pas. Mais ces kilomètres de bourrasque, c'est fatiguant, on a tendance à raccourcir la parcours. À Baar-le-Duc (Baarle-Hertog), on consacre à la tradition R.S.: cafés fumants, tartes aux pommes et autres bières.

1993 01 a1 weelde

C'était à La Roche. Nous y étions!

1993 01 i la roche

Jean-Marie nous conte la première « hivernale » qu'il a pilotée pour le groupe. Les Sauvages motivés, sont récompensés par un temps superbe. Départ sur les chapeaux de roues pour passer de 240 à 460 mètres d'altitude ! Du sommet de la Hé de Harzé, nous replongeons vers l'Ourthe. Pique-nique au café Bastin, à Cielle. Adieu trappistes, sieste, dolce vita, départ vers le gué de Nassché et le grand bois de La Roche. À Haussire, certains succombent aux pâtisseries et autres gâteries. Retour par la carrière et le parc forestier où le belvédère nous offre de superbes vues. Au café « Le Carrefour », nous prenons le verre de l’amitié.

Huy

Malgré les averses hivernales promises, et ... obtenues, 24 participants sont au rendez-vous devant la collégiale de Huy et son « Rondia ». Un petit tour d'échauffement sur la Grand' Place, nous permet d'admirer le « Bassinia » et son « Cwerneû ». Rien de tel que l'escalade du Camp Romain du Pont-de-Bonne pour une mise en jambes toute en douceur. Le parcours de l'après-midi est attrayant mais si les cœurs sont vaillants, les jambes deviennent lourdes. Petite halte en l'église de Grand-Marchin.
après le verre de l’amitié, retour dans les chaumières…ou le restaurant Rive Gauche pour les plus courageux ou les plus gourmands....

1993 02 a1 huy

Floreffe

Salut les pieds tendres. Georges (Jambes) a la plume aussi alerte que le jarre. Du point de rendez-vous nous entreprenons une escapade dans les campagnes verdoyantes, dans les hameaux aux vieilles maisons de pierre ensoleillées et à travers les bois majestueux de la forêt de Haute-Marlagne. Le village de Bois-de-Villers étant situé plus haut que Floreffe, les vêtements superflus disparurent rapidement dans les sacs. Retour vers l'abbaye. Dans la forêt les feuilles sèches volent sous nos semelles. Deux petites côtes assez « mordantes" nous permettent de replonger au plus près de notre but où le moulin-brasserie nous ouvre ses portes pour une bonne chope entre copains et copines.

Dans la capitale du Hainaut, Mons

C'est Robert (Saint-Symphorien) qui nous prend en charge. Les fresques à hauteur d'étage glorifient la cité du Lumeçon. Ponctuant notre itinéraire de plusieurs belles bâtisses. Nous arrivons au pied du catiau (beffroi). Nous voici bientôt sur la Grand’ Place, face à l'Hôtel de ville. Nous pénétrons dans le Jardin du Mayeur entouré de très beaux bâtiments. Claire (Saint-Ghislain) reprend la main pour nous détailler la rue d'Havré. Mais le clou de son intervention est certes l'église de Saint-Nicolas. L'après-midi est occupée par la visite de la collégiale. Nous y découvrons maintes richesses: le Car d'Or, la Châsse en cuivre doré, le Buste-reliquaire du chef…

1993 03 a mons
1993 03 b mons
1993 03 c mons
1993 03 d mons
1993 03 f mons
1993 03 g mons

Rouillon

1993 04 c haut le wastia

Quatorze Sauvages décidés ont transformé la pluvieuse journée en une amicale réussite. Les Sauvages gagnent le point de vue des sept Meuses par la belle et longue montée des Tiennes de Rouillon. Dans ce pays, les chemins sont jalonnés de chapelle du Berger ou de croix de Banse. Une forte montée et nous voici à Haut-le-Wastia. Bois, clôtures, encore trois chapelles, le solide château-ferme de Moulins et nous voici dans la dernière montée de la journée, celle de la ferme de Côrbais. La Meuse nous accueille avec ses grands rochers de Fau et nous la courtisons jusque Rouillon.
Que notre pays est beau!

Au château d’Attre

1993 04 e1 attre

C’est un guide très détendu, Dominique, qui nous attend devant le château d'Attre. Les Sauvages, remontent la Dendre par le GR 129 jusqu'au village de Cambron-Casteau. Une ancienne abbaye, où la bière me dit-on, y est excellente. nous traversons le bois de la Provision dans sa plus grande longueur; beaucoup d' arbres y sont en fleurs. Une pluie de courte durée se charqe de nous rafraîchir. Nous passons à Gages, Brugelette et Mevergnies. Et c'est au « Vieux Chaudron » d'Attre que nous terminons la journée qui devant une jatte de café, qui devant un pot de bière.

Notre fête annuelle à Crupet

C'était notre fête annuelle ce 24 avril. Apéritif sur la pelouse terminant une journée ensoleillée, apéritif servi par Marie-Chistine, toujours prête à aider et très élégante comme toutes les autres participantes que Jo a d'ailleurs fleuries de muguet. Chute du même Jo, de son siège et de sa flute à pétillant, pleine avant l'opération, vide après! Inévitable speech de Mathieu sur le mot-clef « composite » qui qualifie l’assemblée. Mets savoureux de Monique et des deux cuisinières. Musique de François et danse qui veut.
Les 38 participants, très sages terminent la fête à 1 heure du matin.

Menu

Apéritif

Saumon en Bellevue

Crème de bananes

Portefeuille Philippin

Croquettes

Gâteau de Savoie

Vin et café

1993 04 us repas

 Pour nous contacter E mail 7    Randonnée Sauvage est sur   Facebook logo 2   et sur  Twitter logo 1

 

 

 

 

×