Randonnée Sauvage présente ses évasions 1998

Un message de Jean à Christine

Congratulations, félicitations
Héroïque
Randonneuse,
Irréductible marcheuse,
Souriante, énergique
Toujours en action
Il nous est jubilation
Nous voulons te dire
Et de te féliciter, et de te souhaiter

Ton « grand » anniversaire.
Oh, mais lequel ? Point ne le dirons !
Restons vagues sur les ans
Faut les porter tout le temps !
Soit fin des années, à autre chose passons.

BON… ANIVERSAIRE CHRISTINE !

Délicat de souhaiter un « grand anniversaire » et de signaler par là que deux chiffres sautent au compteur de la vie.
Délicat surtout de donner des précisions.
Il y a des certitudes :
20 c’est trop peu, l’âge de tes fils rend caduque l’hypothèse,
60 c’est trop, beaucoup trop, ton allure, ton énergie…
Alors devinons et que chacun y mette le chiffre qu’il estime.

Porcheresse

Nous démarrons sous la houlette de Christine, heureuse de nous communiquer son enthousiasme pour cette belle région. Tout au long de la journée, vont alterner bois, champs, prairies, jolis villages aux maisons de pierres. Imprudemment, nous sommes sortis de la carte pour y rentrer et arriver à l’église de Miécret. L’après-midi reste pittoresque avec un coup d’œil sur le château de Chantraine et la traversée de la Somme ( !). Après un double passage du ruisseau du Neuf-Vivier gelé, nous traversons les bois d’Avennes et d’Alne. Après la ferme de la Chapelle, Joseph nous remet sur orbite et nous rentrons à Porcheresse après la tombée de la nuit, après 26km !

1998 02 a3 chateau de chantraine

Comblain-la-Tour

1998 02 c3 comblain la tour

C’est sans vergogne que les Sauvages occupent le parking public qui permet aux paroissiens de garer leurs limousines ! Après un parcours entre Ourthe et voie ferrée, nous grimpons dans le bois de Bléron. Nous nous écartons de Xhoris pour découvrir le château d’Insegotte offert par Léopold II à une de ses courtisanes. Pique-nique à Comblinay, joli village de pierres agrémenté de potales. On descend vers le ruisseau de Boé et c’est là que commence les choses sérieuses : il s’agit de gravir une côte sévère jusqu’au hameau de Hoyemeont. De la crête, nous descendons jusqu’au village d’Oneux. Un troupeau de brebis nous accueille avant notre arrivée à Comblain-au-Pont.

Braine-le-Comte

Exploration d’un tronçon de la ligne SNCB 123. La mise sur rail s’annonce difficile. Feu l’assiette s’avère peu fréquentable avec ses longs tronçons de ballast. Le pied de Christiane la lâche, alors que nous nous trouvons sur un parcours tout à fait correct. Elle nous quitte pour rejoindre Braine. Le parcours est beaucoup trop long et ce n’est qu’à 14h15 que l’on arrive au café prévu pour le pique-nique de midi. Rapidement, nous reprenons la direction de la vallée de la Haute-Senne. Plusieurs sentiers sont inondés par de récentes pluies. Il faut encore recourir à la ligne 123 avant d’en sortir par un très raide talus.

1998 04 c1 braine le comte

Feluy

Dominique raconte la balade remarquable qu’il a pilotée au départ de Feluy. Sous un ciel clément, notre guide nous conduit vers l’ancien canal de Bruxelles et de la vallée de la Samme. À part les canards et les pêcheurs de carpes, le parcours est désert. De nombreux oiseaux trouvent refuge sur ces eaux calmes. Nous remontons sur la château-ferme de Bornival, traversons le bois de la Houssière pour redescendre vers la réserve naturelle de Roncquières. Nous marchons le long de la Senette. Un chemin pittoresque bordé de vieux saules nous mène au château de la Follie (XVI-XVIIIème siècle). Nous gagnons Tri Bouria, franchissons le canal et regagnons Felluy.

1998 10 d2 ecuassinnes

Bauche

Rendez-vous des Sauvages à l’ancienne gare de Bauche. Par Herbois, on gagne les environs de Durnal puis Crupet pour le pique-nique. La remise en route est quelque peu laborieuse. On passe à côté du château-donjon et on grimpe dans les champs pour gagner le domaine de Ronchine. On traverse le bois du même nom pour descendre vers le Bocq. C’est là que commence la « mountain-party » qui en trois côtes successives va nous mener sur la crête au-dessus de Bauche. Il suffit alors de se laisser descendre. Quant à la balade, elle fut super et variée à souhait.

1998 11 e1 bauche

 Pour nous contacter E mail 7    Randonnée Sauvage est sur   Facebook logo 2   et sur  Twitter logo 1