1984 : des heures, des jours de randonnées

L’auberge de jeunesse installée dans le château qui du haut de son promontoire domine la petite ville de Blankenheim, sera notre port d’attache pour ce week-end de l’Ascension 1984. C’est dans cette jolie bourgade de l’Eifel que l’Ahr jaillit sous une maison à colombage.

Jeudi 31 mai :          À 11h30, le départ est donné pour une magnifique randonnée sous un soleil radieux, dans une région où zones boisées et espaces découverts se succèdent. Le chemin (Brotpfad) monte et descend sur un terrain très vallonné avec des échappées sur de larges horizons. Nous progressons par les vallées de Schafbach et de l’Eichnolzbach en passant par Ripsdorfermühle, Ahrmülhe, Nonnenbach. À 16h, arrêt pour faire connaissance avec la Kölsch et la Bitburg. De retour à l’auberge, une désagréable surprise nous attend : le repas chaud n’est servi que le midi. Ce qui oblige Jo à modifier son programme pour les jours suivants.

1984 c1 blankenheim
1984 d1 blankenheim

Vendredi 1er juin :             La matinée est consacrée à la visite du Freilichtmuseum de Kommerm où le musée donne une agréable sensation de vie : une ferme, une boulangerie, une menuiserie sont en activités. Nouvelle surprise au dîner, ni verres ni boissons ! S’en suit la randonnée par un chemin de crêtes dominant la vallée de l’Ahr. Par les bois et les prés, nous atteignons le village de Reeth. Mais c’est trempés que nous arrivons au Mulheimhaus. Vêtus de frais, les Sauvages descendent au village pour y déguster une schnitsel arrosée de vin rouge de l’Ahr. La soirée se termine fort joyeusement à 11h grâce à Jef qui avait obtenu la clé de l’auberge.

Samedi 2 juin :          Direction Hellenthal en voiture pour une visite du zoo. Retour à Blankenheim où nous attend une étonnante potée composée de pâtes, de choux de Bruxelles, de pois, de pommes de terre, de lardons, de saucisses de Francfort… et toujours rien à boire ! Départ pour Altenahr. Nous montons sur le versant ensoleillé de l’Ahr. Le chemin « Ahr Rotweinstrasse » circule parmi s les vignobles qui produisent le vin rouge. De retour à Blankenheim, quelques Sauvages se ruent vers le Brusseler Hof. Vers 11h30, ils se retrouvent dans la cour du château où Jef joue encore un fois son rôle de portier bénévole.


 

Dimanche 3 juin :         Après le petit-déjeuner, départ pour Kronenburg. Pilotés par Jef, les Sauvages entament une jolie promenade longeant le Kronenburger See en fin de parcours. Le repas de midi expédié, nous reprenons les voitures pour le chemin du retour au pays. Au passage, nous visitons la station thermale de Bad Munstereifel. Nous repartons pour le château féodal de Nideggen. Par petits groupes, les Sauvages se répartissent dans le village. Les « konditorei » attirent particulièrement la gente féminine qui estime qu’un bon morceau de gâteau ne fera pas de tort avant de rentrer en Belgique.

Ce fut un bien beau week-end en Eifel. Merci à Jo qui conçut l’organisation et qui, malgré les difficultés imprévues nous a fait visiter des sites intéressants et fait parcourir une soixantaine de kilomètres à pieds dans une fort belle région.

1984 a1 blankenheim

 Pour nous contacter E mail 7    Randonnée Sauvage est sur   Facebook logo 2   et sur  Twitter logo 1