Randonnée Sauvage : en 1987, c’est dix ans

Une premier pour Jo et Anne : notre séjour de ski à Oberstdorf

Ce sont Jo et Anne, qui ont mené avec brio toute l’organisation de ce séjour qui n’a rien de commun avec ce que nous avons réalisé ensemble les années précédentes.

Où ? :
Au Gastehaus Heider à Oberstdorf en Allemagne.
Quand ? :
Du 24 janvier au 7 février.
Quel ski ? :
De multiples pistes de ski de fond. Et pour le ski alpin, 3 téléphériques, 4 télésièges, 12 remonte-pentes et 1 installation de… saut !
Activités annexes ? :
140km de chemins régulièrement déblayés.
Transport ? :
En voiture avec frais partagés pour les uns, en train pour les autres.
Repas ? :
Les repas sont préparés par les Sauvages.

Un grand merci à Jo et à Anne pour ce magnifique séjour.

1987 01 oberstdorf a

Week-end de l’Assomption : Plein soleil sur Ellezelles

1987 08 b2 couvent

Vendredi 14 août :       Notre week-end débute en force. À table, les Sauvages sont cajolés par les religieuses de la Visitation qui nous accueillent dans leur grande maison. Le repas est savoureux et les chambrettes individuelles, c’est quand même mieux que les dortoirs.

Samedi 15 août :        Nous quittons Ellezelles pour un chemin vers le moulin du Cat Sauvage. Après le moulin, on pique plein sud vers Tombelle et Saint-Sauveur où se prépare la kermesse au boudin. Le soleil tape et il tranche fort avec l’été qu’on dit pourri. À l’entrée de La Hamaide, nous trouvons un petit bistrot qui n’a de pittoresque que l’enseigne : Café-Boucherie. Plus loin, nous passons devant une plaque indiquant le château du comte d’Egmont. Par des champs de maïs, nous rejoignons Fourquepire. Au compteur du jour : 27km.

 

Dimanche 16 août :        Une jolie petite chapelle jalonne notre itinéraire. Nous passons en pays flamand sur le GR129 : Meuse – Escaut. Le bois de Muziekberg est très accidenté et rempli de joggeurs. C’est dans une ombre parcimonieuse que l’on pique-nique. Passage ensuite par une sorte de galerie forestière entravée de maintes clôtures. À proximité de La Houppe, on profite d’une épicerie qui vend de très bonnes glaces. Nous rejoignons notre gîte par le bois du Pottelberg et par « Eul Pichoure », la sorcière fontaine et de petites ruelles.​

Lundi 17 août :        Nous quittons notre gîte de la Visitation où le calme nous convenait si bien. En voitures nous gagnons Beloeil. Nous déambulons dans la cité des princes de Ligne et franchissons le canal de Blaton à Ath. Nous arrivons au hameau des Ecacheries par un « à travers tout ». Une grande partie de la journée se passe en forêt. Après le pique-nique, nous allons vers la petite chapelle Notre-Dame-de-Bonsecours, puis vers le village du Happart. De la chapelle, de l’Arconpuits à celle de Saint-Roch, nous retrouvons le canal de Blaton et retournons à Beloeil.
Nous terminons dans la joie ce week-end ensoleillé pour lequel nous remercions Dominique.

1987 08 f5

1987 08 f4
1987 08 e4 beloeil
1987 08 e6 beloeil
1987 08 e8 beloeil

 Pour nous contacter E mail 7    Randonnée Sauvage est sur   Facebook logo 2   et sur  Twitter logo 1

 

 

 

 

×