Nos week-ends sur les sentiers en 2008

Week-end à Schweich (Trèves)

2008 05 u schweich
2008 05 is

9 mai :         Premier rendez-vous à Consdorf Moulin au Grand-Duché.  Nous débutons par un sentier qui s’élève dans le Müllerthal et parvenons rapidement à un défilé de roches. Des marches et des échelles nous permettent de pénétrer et de monter au-dessus de ces rochers. Les vues y sont grandioses. C’est par des sentiers pentus, boisés et pleins de rochers que nous retrouvons les voitures. À Schweich, lits click-clack, trop petits… trop intimes…allez savoir. Voilà les organisateurs « obligés » de louer des chambres supplémentaires à Ehrhanger. Et pour corser le tout, deux Sauvages en perdition arrivent affamés plus de trois heures après les autres !

10 mai :         Deux absents qui ne marchent pas vont acheter des tongues à Trèves. Nous prenons les voitures vers Fohren et les garons près d’un lac dans un hameau abandonné. Balade à travers bois, petite chapelle où nous trouvons de l’eau pour nous désaltérer, rencontre et causette avec un américain qui habite la région. Beau temps !!! Une promenade tout à fait tranquille après laquelle nous retournons boire une bonne chope à la terrasse de l’hôtel de Schweich.

11 mai :         Départ de la balade près de la gare de Quint. Nous montons longuement dans la forêt. De nombreuses trouées s’ouvrent sur les méandres et les vignobles de la Moselle. Le soleil nous darde de ses doux rayons. Nous redescendons dans la vallée de la Kyll. Mais nous allons un peu trop vers Ehranger. Nos pilotes trouvent une superbe sente interdite pour cause de marches enchevêtrées. C’est un chemin de croix… Il porte très bien son nom ! Mais le chemin de corniche nous offre de magnifiques vues sur la vallée de la Moselle. Nous allons assouvir notre soif à la terrasse de l’hôtel à Schweich.

2008 05 ns schweich
2008 05 as schweich
2008 05 ms schweich

12 mai :         Le soleil est toujours de la partie, mais nos Sauvages fatiguent… Aussi nous décidons de faire une petite balade. Nous traversons la Moselle (pas à la nage) et la longeons jusqu’à un petit hameau de Schweich. Nous y visitons une vieille abbaye et y flânons quelque temps. Nous repassons la Moselle que nous  longeons en suivant un sentier qui serpente parmi les vignes. Nous clôturons ce week-end par un petit dîner sous les parasols d’une terrasse au bord de la Moselle.

2008 05 fs schweich
2008 05 js schweich
2008 05 ks schweich

Oberhausen

2008 11 fs oberhausen

7 Novembre :      Les Sauvages se retrouvent à Solwaster. Nous remontons ce magnifique ruisseau fagnard, la « Sawe ». Après quelques caillebotis, nous arrivons à la Baraque Michel où les plus gourmands commandent une soupe aux pois « maison ». Nous reprenons les caillebotis à la recherche de la Statte. Nous empruntons un coupe-feu, notre balade s’anime. Une grande fagne s’étend encore à nos pieds. Nous gardons le bon cap et retrouvons la Sawe pour regagner Solwaster. En voiture, direction Oberhausen…. En Belgique ! A 19 h30 heures, 3 absents. Mais où sont-ils donc passés ? Égarés ils se trouvent à Oberhausen, quelque part entre Prüm  et Trêves !
2008 11 i oberhausen

2008 11 hs oberhausen

8 novembre :        Changement d’itinéraire. On chasse du côté de Stoubach ! Nous traversons l’Our pour marcher en Allemagne. De très beaux panoramas nous permettent de voir les méandres de l’Our. Nous marchons au son des « pan- pans », une fois à droite, une fois à gauche, un cul de sac… au pifomètre, car nos pilotes n’ont pas les bonnes carte ! Pour la troisième fois, nous retrouvons le café « Talbruck »...où nous sommes heureux d’y acheter la carte de la région ! Nous repartons pour un très beau parcours boisé. À l’hôtel, c’est dans une ambiance conviviale que nous prenons l’apéro. Excellente journée !
2008 11 k oberhausen

2008 11 gs oberhausen
2008 11 es oberhausen

9 novembre :         Nous prenons le chemin de Recht pour le départ de la marche. Nous traversons le ru de Recht et montons à travers bois jusqu’aux anciennes bornes frontières de la Prusse. Côté Logbiermé, c’est la chasse, heureusement nous n’avions pas prévu d’y fouler les sentes. Nous retrouvons Recht et sa pizzeria bien accueillante. Après notre pique-nique, plusieurs Sauvages abrègent cet agréable week-end tandis que les plus tenaces repartent pour la dernière boucle. Nous la faisons dans les bois qui entourent Recht et c’est avec entrain que nous retrouvons la Pizzeria pour trinquer une dernière fois à la réussite de ce chouette week-end dans les cantons de l’est.

 Pour nous contacter E mail 7    Randonnée Sauvage est sur   Facebook logo 2   et sur  Twitter logo 1

 

 

 

 

×