Nos randonnées de l’année 2014

Randonnée en Suisse: Les Haudères

22 juin :   Nous prenons possession de nos chambres à l’hôtel « le Veisivi » et prenons notre premier repas. Une bonne nuit au calme pour préparer une semaine assez dure !

23 juin :   Première journée de randonnée. Nous descendons vers le torrent de la Borgne d’Arolla que nous traversons pour remonter à l’alpage de la Cretta. Mais le chemin est fermé pour cause d’éboulis. 5 sauvages décident de continuer jusqu’au Lac Bleu, les autres retournent et retrouvent Jo dans une excellente pâtisserie. Nos 5 Sauvages montent jusqu’à l’Alpage de l’Etoile. Les vues sur les Dents du Veisivi et sur la Dent Blanche sont superbes. Par un sentier sauvage et dans une végétation luxuriante, nous découvrons lac Bleu… Très belle descente à travers bois vers la Gouille et les Haudères. Plus de 1000 mètres de dénivelé est accompli !

2014 06 us les hauderes
24 juin :   Nous quittons le village des Haudères par une belle sente qui nous amène dans le hameau de la Forclaz. Le sentier est assez sauvage et les paysages superbes. Du barrage de Ferpècle, ça grimpe très fort ! Et le groupe dégrossit ! Les moins vaillants se reposent au bistrot, tandis que les plus vaillants grimpent jusqu’au névé. Mais seule Greet accompagne Christine jusqu’à Briccola à 2515 m. Regroupement au café. Nous poursuivons notre chemin vers Seppec et le torrent de la Borgne. C’est tout à fait magnifique. Nous arrivons dans des alpages et réintégrons la civilisation. Nous sommes ravis de cette belle balade.

2014 06 vs les hauderes

25 juin :   De la Forclaz, nous empruntons le chemin qui monte vers l’alpage de Breona et de la Remointse de Breona à 2.435 m. Le gros de la troupe décide de s’y arrêter. Bernadette, Greet et Christine poursuivent jusqu’au col de Breona. Mais les balises sont inexistantes ! Un sentier de montagne, des rochers à escalader et des petits névés. Du col, nous redescendons à « travers tout » et passons dans les myrtilliers ! Les herbes sont très hautes et nous marchons au pifomètre sur un épais tapis de fleurs. Superbe balade ! Nous rayonnons ! Ce soir, fondue au fromage. Tout baigne !

2014 06 ws les hauderes
26 juin :   Arolla est notre point de départ. Les 7 « rescapés » vont à la cabane des Aiguilles Rouge, les « téméraires » vont au glacier d’Arolla. Une douce montée avant un monde de moraines et de névés. Au glacier, nous rencontrons une dame qui force notre admiration. Elle a une prothèse à une jambe et un bras. Elle nous et demande de pouvoir s’appuyer à un de nos sacs à dos pour traverser un névé. Le névé passé, la voilà partie en sautillant. Pour rejoindre Arolla nous empruntons un sentier en corniche, dangereux, avec des chaînes, très étroit et surplombant la vallée ! Quelle superbe journée !

2014 06 xs les hauderes

27 juin :   Nous repartons vers la Forclaz. Nous traversons les mayens de Motau et par une petite sente très sauvage nous arrivons à l’alpage de Tsaté. Nous poursuivons vers l’alpage d’Orvelle et de Tsarmette. Voici notre cinquième 1000 mètres accompli ! Nous redescendons sur le Hameau de Villa et y dénichons une dente. Mais aucune balise ! Une très belle descente à travers forêt et voici le hameau de la Tour. Les plus courageux repassent par Evolène, les autres retournent vers les Haudères pour siroter glaces, cafés…! Nous retrouvons nos Sauvages autour d’une table, d’un bon feu de bois et d’une bonne raclette !

2014 06 ys les hauderes28 juin :   Chacun organise sa journée. Jo part visiter Sierre et Sion. Paul et Christiane partent ensemble, Charles et Christine vont au barrage de la grande Dixence et le solde du groupe se rend aux les Alpages de la Meina où se prépare la grande fête pour désigner, après combat, la nouvelle reine des vaches ! Toute la montagne est en effervescence. La RTBF est sur les lieux et nos amies sont interviewées. Mais le dernier télésiège est à 17h. Nos amies reviennent à l’hôtel, un peu déçues de n’avoir pas vu l’intronisation de la reine des vaches… Nous terminons notre semaine avec des rôsties !

2014 06 zs les hauderes
Magnifiques balades et temps tout à fait agréable pour un été plutôt pourri.

Week-end à Alhoumont (Houffalize)

30 octobre :   Nous prenons possession du gîte. Aussitôt, nos cordons bleus préparent le souper : une terrine de pâté de faisan, suivi d’un ragout de chevreuil et de mousse au chocolat. Nous avons pris des forces et nous sommes en forme pour la première balade.

31 octobre :   Alhoumont. Nous laissons Tria et Jo au gîte. Nous rejoignons le canal de Bernistap en marchant entre les prairies. Les paysages sont très beaux. Du petit canal, à travers bois nous arrivons à Buret. Nous traversons le Bois de Rouvroy. À Bouyeté, Dominique emmène les plus courageux, Charles et Christine les autres ! À Cetturu, le sentier traverse un petit torrent par une passerelle branlante…sans chute !
Au gîte, c’est la fête. Tria et Jo ont décoré les murs de drapeaux et d’affiches de Suisse. Après la raclette, la soirée animée par la musique de Jo.
Un grand merci à Tria et à Jo pour cette soirée.

2014 11 ns alhoumont

2014 11 as alhoumont
2014 11 bs alhoumont
2014 11 cs alhoumont

1er Novembre : Boevange.
Au Kirelbaach, deux groupes se forment.

Le groupe de Christine : À trois, nous montons doucement par un ancien sentier envahi par les genêts. Nous marchons un bon moment sur la crête boisée et arrivons à un sente qui redescend sur le Kirelbaach que nous traversons. C’est par une belle sente que nous retrouvons Boevange.

Le groupe de Charles : La montée est très raide à travers une forêt de sapins. Marche sur le replat, et descente vers le Kirelbaach. Nouvelle montée au dénivelé important. Mais les Sauvages tiennent la forme. À Brachtenbach, les vues sur la vallée sont magnifiques. Après la  descente sur le Weilenbaach, nous rejoingons la vallée du Kirelbaach pour retrouver Boevange. Nous prenons le verre de l’amitié à Clervaux.

2 Novembre : Achouffe.
Nous longeons le cours d’eau qui se jette dans l’Ourthe orientale au pont de Rensiwé. Sur l’autre versant, le groupe se scinde en deux.

Le groupe de Christine : Nous sortons du bois d’Hodrifosse. Une petite erreur suivie de passages sous les barbelés. Nous descendons vers l’Ourthe que nous suivons par un sentier glissant. Quelques plongeons sans gravité. Voici la montée vers le petit village de Petite et Grande Mormont, une descente vers le ru de Cherval et une dernière montée avant de découvrir Achouffe.

Le groupe de Charles : Suivant la carte, nous allons vers l’Ourthe, mais au lieu de descendre, nous montons. Changement de direction. Arrivés à l’Ourthe, le gué annoncé est… impraticable. Direction le camping du « Moulin de Rensiwez ». Pour rejoindre Achouffe, nous empruntons le sentier escarpé et pentu sur la rive droite du ruisseau de Martin Moulin. À Achouffe, les Sauvages guidés par Christine sont déjà arrivés. Heureusement que nous avions « écourté » !

2014 11 ks alhoumont
2014 11 js alhoumont
2014 11 ms alhoumont

Le dernier verre:
Tous les Sauvages se regroupent autour d’une grande tablée dans l’auberge de la pêcherie à Achouffe. La cervoise est servie, manque les sangliers pour se retrouver au temps des Gaulois !

 Les raccourcis :
Ce week-end, les raccourcis ont été bien plus longs que les parcours complets !

Le canal de Bernistap :
Ce petit canal, un travail pharaonique commencé en 1822 à l’époque des Pays-Bas et abandonné en 1832 après la révolution belge, et qui devait permettre de relier Liège à Trèves par voie navigable. Au point le plus haut, un tunnel devait devenir le bief de partage supérieur.

 Pour nous contacter E mail 7    Randonnée Sauvage est sur   Facebook logo 2   et sur  Twitter logo 1

 

 

 

 

×