Nos week-end de balades de 2013

L’Ascension à Ethe

8 mai :   Dès 16 heures 30, les premiers Sauvages arrivent dans le luxueux gîte. La gérante nous conseille un resto-pizzéria pour le souper et c’est en désordre que nous nous y retrouvons.

9 mai :   Dès 6 heures du matin, nos fourmis s’affairent en cuisine. Nous débutons notre rando. Petit tour d’un des 3 lacs et première grimpette dans les bois du Rabais. Nous parvenons à un arboretum et au repaire des «Zigomars». Petites montées et petites descentes se succèdent avant l’ancienne gare de Buzenol. Voici le site des anciennes forges de Montauban. Une belle montée à travers bois et voici l’entrée d’Ethe. Déjà 25 kilomètres ! Le gros des troupes se délecte de bonnes bières d’Orval dans un café. Les cuistots préfèrent rentrer directement. Encore 3 kilomètres jusqu’au Gîte… 28 kilomètres pour la première journée, pas mal les Sauvages !

2013 05 ms ethe

10 mai :   À Avioth, nous découvrons et visitons une grandiose basilique dans un ravissant village de 125 habitants seulement. Et nous voici partis ! Beaucoup de champs et un relief pas trop accidenté. Nous croisons un bunker, vestige de la ligne Maginot. Le chemin est plus que boueux, mais nous foulons toujours la gadoue avec plaisir. Nous pénétrons à Montmédy par le pont levis, petit tour de la forteresse. Il ne nous reste plus qu’à descendre à travers bois et prairies pour regagner Avioth. De retour au gîte, des quiches, un bon spaghetti et un tiramisu aux fruits rouges nous permettent de reprendre des forces !
2013 05 ns ethe

11 mai :   Départ de Lamorteau. Après la ferme de Radru, nous arrivons à l’entrée d’un bois, une pancarte « Privé », Charles considère (à tort) que le sentier est public… mais pas vu…pas pris. Nous trouvons de bons chemins de terre, mais aussi un sentier envahi par la végétation, un autre complètement immergé. Nous longeons  la frontière française. Direction le lieu-dit « à la Folie ». Bois et sentiers se succèdent. À proximité de Lamorteau, quelques Sauvages coupent au court, les autres suivent le guide à travers bois. À Torgny, nous prenons un verre dans ce magnifique village. Belle journée de marche, mais les averses ont succédé aux éclaircies.
2013 05 ps ethe

12 mai :   Nous quittons notre beau gîte pour Orval. Nous débutons la balade par une montée pour descendre vers la France. Quelques beaux bois et nous arrivons dans le village d’Herbeuval. Sur la ligne de frontière se trouve un estaminet dont la cuisine est en Belgique et le café en France ! Nous suivons le ruisseau d’Herbeuval jusqu’à Villers-devant-Orval. Encore de beaux bois et les valeureux Sauvages abordent la dernière belle côte. Nous redescendons sur le ruisseau de Willers que nous voulons traverser. Mais la planche est plutôt caduque, nous renonçons. Un peu plus loin, nous traversons sur un ponton en bon état.

Sur la terrasse d’une la taverne de l’abbaye où nous buvons tous un Orval pour clôturer ce très bon séjour.
2013 05 qs ethe

Sprimont, notre séjour d’automne !

31 octobre :
Grand débarquement, comme à chacun de nos séjours. Casseroles et victuailles s’entassent dans les cuisines.
Au menu du premier soir : tomates de crevettes, saumon fumé sur un lit de salade, blanquette de veau aux petits légumes et tiramisu.
Succulent comme toujours !

2013 11 as sprimont
2013 11 bs sprimont

1er novembre :  C’est une journée mémorable qui s’annonce ! Des prises mal placées et voilà les tentures marbrées de mousse au chocolat ! De Fraiture nous marchons sur le plateau. De beaux paysages s’ouvrent à nous. Voici Gotale, Martinrive et la montée vers Septroux où Greet avait parqué sa voiture. Clé introuvable. Retour chez elle en camion. Les Sauvages poursuivent vers Oneux et le Pont de Sçay. Avant Fraiture, deux éclopés sont reconduits en voiture au gîte… mais la clé est dans la voiture de Greet ! Plus qu’à attendre la troupe et le double de la clé ! Cette nuit, il ne nous reste plus qu’à rêver aux clés du paradis…

2013 11 cs sprimont
2013 11 gs sprimont
2013 11 hs sprimont

2 novembre :  Le temps est maussade. Du Ninglinspo, départ par la N633 (pas très marrant), avant de rejoindre un sentier le long de l’Amblève et un magnifique parcours dans les Fonds de Quarreux. Nous abordons la montée dans la vallée de la Chefna sur le chemin, moins bucolique mais plus sécurisant que les petits pontons glissant et sans garde-fou. Après Vert buisson, nous entamons une belle descente nous mène sur un abrupt au-dessus du Ninglinspo. Pour rejoindre le ruisseau du Vieux Chera, le sentier de la carte n’existe pas. En bons Sauvages que nous sommes, marche à travers tout. Nous retrouvons un chemin et arrivons au parking.

2013 11 es sprimont 1
2013 11 fs sprimont 1

3 novembre :  Nous quittons Sprimont en passant devant ses anciennes carrières, traversons le village de Xhignez et arrivons à l’église de Lillé. Nous passons par la réserve naturelle «des Gattes». Descente jusqu’Aywaille. Nous découvrons le château d’Emblève sur les rivages de l’Amblève. Nous remontons par les bois vers le château en ruines d’Amblève… Le temps est devenu exécrable. Il pleut, il vente, il fait froid… Après une heure de drache, le temps s’améliore et c’est presque sec que nous arrivons à Sprimont.

Week-end riche en petits avatars, mais de très belles balades. Merci à tous les Sauvages ! Les uns dans les casseroles, les autres au nettoyage et à la vaisselle, bref une très bonne équipe !

2013 11 ns sprimont
2013 11 ps sprimont
2013 11 ms sprimont

 Pour nous contacter E mail 7    Randonnée Sauvage est sur   Facebook logo 2   et sur  Twitter logo 1

 

 

 

 

×