Année 2014 : les pistes cyclables en Hollande

Week-end vélo à Noorbeek (Pays-Bas)

24 avril : Rendez-vous à Noorbeek aux Pays-Bas, au gîte Hof van Ulvend. Des chambres, superbes  équipées de sanitaires. Le « confort ». Après un repas livré par un traiteur, trois préparations de pâtes, les Sauvages s’apprêtent à passer une bonne nuit avant les douloureux parcours vélos .

25 avril :   Départ de Gellik. Dès les premiers coups de pédales, chute de Roland, sans gravité. Fatigué, Roland accompagné par Christine, sont accueillis par de très hospitaliers limbourgeois qui les invitent à leur table ! À Munsterbilzen, au «Smidje», le patron nous accueille avec un large sourire. Reprise du parcours. Charles s’attarde pour photographier, voulant rattraper son retard, il chute. Dominique et Sylvain vont chercher du secours. Une gentille dame vient le chercher en voiture, sans s’occuper du sang qui coule. Ensuite, Charles est conduit en ambulance à l’hôpital. Quant à cette chaleureuse dame, elle sert cafés, chocolats et biscuits aux Sauvages ! Au gite de nombreux Sauvages aident Charles. Superbe solidarité.

2014 04 fs noorbeek
2014 04 bs noorbeek

26 avril :   Nous découvrons avec étonnement des collines. Qui a dit que la Hollande fait partie du plat pays? Il faut sortir du muscle. Mais le temps est  superbe, et les paysages sont magnifiques. Vers midi nous trouvons un eetcafé où une nouvelle fois, nous sommes superbement accueillis. Mais dans ce parcours de montagnes russes, des Sauvages «abandonnent» ! Le soir, Christine rentre du boulot pour le souper et Jean-Jacques s’écrie : «Christine a rapporté le cadeau de mariage de Charles…» : des béquilles ! Il ne nous reste plus qu’à manger dans la bonne humeur.

27 avril :   Le groupe se divise :

Les marcheurs : Cinq frileux ont opté pour une gentille balade pédestre. Ils sont donc partis de l'église de Sint-Pieters-Voeren pour 8,5 km. Parcours des plus agréables, plein de fleurs, pas mal de dénivelés mais plus accessible à pieds qu'à vélo.

Les cyclistes : On se tape 3 côtes sur les 5 premiers Km ! Nous profitons d’une visite d'un château pour récupérer. Mais les côtes se suivent et aucune n’est triste… Dommage que les descentes soient si courtes et que les montées si longues. Nous avons perdu notre adorable Mme Chapeau (Birgit). Nous la retrouvons au gîte avec un nouveau vélo !

Magnifique séjour, plein d’aventures, et de bons souvenirs, sauf pour nos muscles et pour Charles qui est au repos forcé avec une déchirure musculaire !

2014 04 t noorbeek

 Pour nous contacter E mail 7    Randonnée Sauvage est sur   Facebook logo 2   et sur  Twitter logo 1